"Notre-Dame demeure, tandis que Paris et le monde tournent"
Père Alfred Bour

19 avril 2019

 Soudain, ce soir, je me rends compte que Notre-Dame de Paris est devenue une personne vivante que d'aucuns appellent une "Mère" comme François Cheng à l'émission "La Grande Librairie".

La cathédrale peut disparaître, disait une personne de mon entourage, il restera toujours Notre-Dame.

Cette cathédrale qui a pris feu ce mardi saint à 17 h 50 est bien le cœur de Paris, de la France et bien au-delà. Elle est devenue signe de quelqu'un qui rassemble dans le silence, à travers sa beauté lancée vers le ciel. Elle nous fait lever la tête, les yeux, le cœur. Notre-Dame de Paris est bien plus qu'un patrimoine artistique visité par des millions de touristes - trente mille par jour parait-il. Quelqu'un pose la question : comment se fait-il que l'Europe se soit si rapidement couverte de cathédrales, de ces grands chefs d'œuvres lancés vers le ciel, tels des paquebots ?

Un autre pose la question des signes. Faut-il voir le signe de quelque chose dans cet immense désastre? Oui, répondent beaucoup, mais quels signes ? Finkelkraut verrait plutôt le signe du déclin de l'Europe. D'autres voient plutôt un grand signe dans la solidarité qui s'exprime pour rebâtir Notre-Dame à l'identique ou pas. Mais il faudra qu'elle soit de nouveau là pour faire signe à ceux qui croient au ciel comme à ceux qui n'y croient pas.

La solidarité qui s'exprime pour rebâtir Notre-Dame de Paris est certainement un grand signe qui me fait presque penser au signe de l'Apocalypse, à la Femme vêtue de Soleil, la Vierge Marie. Dans le malheur, la solidarité nationale n'est pas un vain mot et nous avons une grande capacité à nous unir, même si les "fils de gaulois" que nous sommes se chamaillent trop souvent. Notre-Dame de Paris ? C'est le patrimoine pour certains ou la Vierge Marie pour beaucoup d'autres… jusque bout du monde.

A quelques jours de Pâques, on parlerait presque de résurrection au cœur des cendres et des voutes effondrées.
C'est le Christ qui sauve le monde

Pour moi, évêques, prêtres, laïcs ont eu les paroles les plus justes : ils ont dit le sens d'un édifice religieux, fût-ce la cathédrale Notre-Dame de Paris. Son but est d'abord de rassembler les croyants, de célébrer le Christ mort et ressuscité, de célébrer les sacrements de la vie chrétienne, bref de nourrir la foi des fidèles. La beauté y contribue, mais elle n'est pas première, même si la beauté peut aider à sauver le monde. C'est le Christ qui sauve le monde, lui qui est mort dans une beauté tragique en donnant son pardon à tous et en prêchant un amour de don universel, particulièrement un amour qui passe par le lavement des pieds.

La valeur d'un édifice n'est pas d'abord dans son patrimoine artistique ou historique ni son potentiel touristique, mais dans les pierres vivantes que sont les baptisés-confirmés.
Ce qui frappe tout le monde, c'est que la Croix, l'autel et la fameuse Vierge soient restés en place, intacts, selon la belle devise des Chartreux : "Stat crux, sed volvitur orbis", ce qui peut se traduire : "La croix demeure, tandis que le monde tourne."
Pâques est là pour nous rappeler qu'il n'y a pas de mort sans résurrection.
Alléluia quand même ! Belles Fêtes de Pâques à toi qui me lis !

Père Alfred Bour msc

 

 

Messes - Lampes - Revue Les Annales d'Issoudun

TARIFS 2020 de la FRATERNITÉ Notre-Dame du Sacré-Cœur (Issoudun).

TARIFS     HORAIRES

Localisation


Nos coordonnées

  • 38 place du Sacré-Cœur
    BP 154
    36105 ISSOUDUN CEDEX
  • Téléphone : +33 (0)2 54 03 19 16
  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Top