La logique du don et de la gratuité

01 mai 2021
Donner du soleil à la vie

Nous connaissons tous l’expérience consistant à montrer 10 résultats mathématiques dont un seul est faux.

Comment vont réagir les élèves ? Ils vont se moquer de l’instituteur à cause de son unique erreur. Et c’est cela que l’instituteur va saisir pour faire comprendre une chose toute simple : « vous avez ri à cause de mon unique erreur, et vous n’avez rien dit pour les neuf réponses justes. Et c’est exactement la même chose dans la vie : les gens ne diront rien à propos du bien que vous ferez, même si vous le faite un million de fois, mais ils ne louperont pas une simple erreur de votre part. Il s’agit donc de passer au-dessus des rires et des critiques, si l’on veut avancer dans la vie ».


Du coup, ça m’a rappelé une chose pas très lointaine, c’est la réaction lue dans un éditorial de « La Croix » du 25 avril, dont le titre était « Même elle ». Eh oui, car elle, c’était Angela Merkel, actuelle chancelière d’Allemagne, qui, contrairement à beaucoup d’autres chefs d’Etat, n’avait pas « présenté des excuses » pour une mauvaise gestion de la pandémie, mais avait « demandé pardon » en invoquant une « erreur personnelle ». Voilà qui invite à réflexion. On ne peut pas exiger de nos hommes politiques qu’ils ne fassent pas d’erreurs, sinon on est en train d’exiger d’eux qu’ils ne soient pas humains. On peut par contre attendre d’eux qu’ils reconnaissent leurs erreurs pour pouvoir rapidement prendre les décisions correctives nécessaires. Et là, cela permettra de ne pas critiquer l’erreur commise, mais de prendre la reconnaissance de l’erreur commise comme une des nombreuses merveilles d’une vie dont nous devons nous réjouir. C’est une des manières de passer au-dessus des rires et des critiques pour avancer dans la vie.


Le temps des explications viendra plus tard, car ce temps doit être un temps long. Pour l’instant il s’agit de vivre et de faire vivre. Et reconnaître les neuf choses positives d’une vie est chose totalement gratuite et gratifiante. Et si on ajoute à cela la dixième chose qu’on croyait négative et qu’un regard perçant peut arriver à considérer comme positive, alors la vie devient gratuitement gratifiante. C’est ce que disait Jean-Paul Redouin, un diacre permanent, qui, lui aussi, a fait son « Mea Culpa » après avoir été un chantre de l’économie capitaliste au sein de la Banque de France : « Avec ma femme, nous avons pris conscience, grâce à « Laudato si », que nous ne sommes pas créés d’abord pour échanger, ou pour passer des contrats, mais pour vivre des relations fondées sur la logique du don et de la gratuité ». Cela a été la logique du Christ pour que la vie triomphe de la mort ! Que cette logique nous accompagne pour nous permettre de bien monter vers la Pentecôte !

 

 

Messes - Lampes - Revue Les Annales d'Issoudun

TARIFS 2020 de la FRATERNITÉ Notre-Dame du Sacré-Cœur (Issoudun).

TARIFS     HORAIRES

Localisation


Nos coordonnées

  • 38 place du Sacré-Cœur
    BP 154
    36105 ISSOUDUN CEDEX
  • Téléphone : +33 (0)2 54 03 19 16
  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Top