La fraternité est-elle possible ?

18 juin 2021
Entouré... accompagné...

Dans Fratelli tutti, le Pape François rêve de cette possibilité,

et propose même des pistes nombreuses pour y parvenir. Parce que nous avons besoin de ces pistes, quand on voit certaines images sur notre écran de télévision. Comme ces deux images étonnantes et terrifiantes présentées côte à côte : d’une part des populations affamées se bousculant violemment autour d’un camion pour avoir de quoi manger et boire ; et d’autre part des foules affamées de consommation se bousculant à l’entrée des magasins en période de soldes.


La première violence des affamés se comprend sans besoin de justifications supplémentaires. La deuxième violence des consommateurs furieux rend pour le moins perplexe. Se bagarrer pour pouvoir manger, c’est presque normal, surtout si une guerre ou une famine viennent aggraver la situation. Mgr Helder Camarra, il y a déjà de nombreuses années, avait même dit que, dans un tel cas, voler dans un super-marché n’était pas un péché. Mais en venir aux mains pour une question de produits dont les prix sont réduits en raison des soldes, voilà qui laisse songeur !


Ce sont là deux images de violence dans un monde où les violences sont de plus en plus fréquentes et banalisées. Une dame dit ceci : « Je suis énervée par la montée des violences : violences familiales contre les femmes et les enfants ; violence à l’école, au lycée, dans la rue, aux urgences de l’hôpital ; et violences aussi sur nos amis les animaux ». Y-a-t-il un remède pour faire naître davantage de solidarité et de fraternité dans un tel monde ? Notre dame énervée propose ceci : « Secouons-nous et montrons un peu plus de bienveillance les uns envers les autres ».

Certains se sont effectivement secoués. En Région parisienne, ils ont fondé un refuge pour les femmes. Une journaliste du Pèlerin est allé visiter ce refuge, et voici ce qu’elle en dit : «  De la bonne humeur, voilà ce qui se dégage de la Maison régionale des femmes. Lors de notre reportage, la photographe et moi avons entendu des femmes discuter, chantonner et rire. Bien que marquées, et même parfois profondément abîmées, par leur expérience de la rue et des violences qu’elles y ont subies, celles croisées dans cette structure d’accueil avaient, ce jour-là, le sourire. Sous ce toit parisien, elles sont écoutées, accompagnées dans leurs démarches. Entourées, épaulées, elles reprennent, chacune à leur rythme, le chemin de leur vie. »

C’est un remède parmi d’autres. En les multipliant, on pourrait peut-être arriver à montrer que la fraternité est possible. Surtout quand on est écouté, accompagné, entouré, épaulé. Autrement quand on secoue le cocotier pour un peu plus de bienveillance.

 

Messes - Lampes - Revue Les Annales d'Issoudun

TARIFS 2020 de la FRATERNITÉ Notre-Dame du Sacré-Cœur (Issoudun).

TARIFS     HORAIRES

Localisation


Nos coordonnées

  • 38 place du Sacré-Cœur
    BP 154
    36105 ISSOUDUN CEDEX
  • Téléphone : +33 (0)2 54 03 19 16
  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Top