HOMO deus = homo-machine
Père Alfred Bour

12 février 2018

Yuval Noah Harari, vient d'écrire un bestseller mondial, son deuxième : "Homo deus".

Interviewé dans le Point du 31/08/2017, il dit que "les religions ont quasi perdu tout leur pouvoir… Elles sont toujours très importantes pour unir des gens et créer des conflits. Mais c'est tout. Le "retour de Dieu" est un mirage", car les monothéistes n'ont plus rien à nous dire sur nos vies modernes…"

Dans le futur, selon Harare, les consciences individuelles vont se dissoudre, le libre arbitre aussi, car "la science explique que les sentiments, les choix et les désirs des humains sont le simple produit de la biochimie. Une fois que nous aurons une connaissance biologique suffisante, et assez de puissance informatique, un algorithme pourra parfaitement comprendre, prévoir et manipuler ces choix et sentiments humains…"

Dans l'avenir que nous décrit Harari, on sera manipulé par le big data1 et les algorithmes qui formeront un nouvel être humain et… jusqu'à une nouvelle conscience ? Etc. Ma réaction, c'est de dire : "Non, merci ! Je n'ai plus faim" !
Harari prétend que les religions vont disparaître parce qu'elles sont incapables de résoudre les trois grands problèmes de l'humanité comme les famines, les épidémies et les guerres. "Les humains ont prié dieux, anges et saints… mais n'ont pas moins continué de mourir par millions…"2 Ce livre brillant critique la Bible et ses dogmes comme ceux des Papes de l'Église Catholique. Il préconise un humanisme sans Dieu, sans dogme, fondé uniquement sur des flux d'informations, des algorithmes performants et des ordinateurs superpuissants capables d'informer la conscience humaine et même de se substituer à elle.

Bref, il y aurait un nouvel ordre humain, une aurore merveilleuse sans transcendance, sans éthique, et finalement sans la mort, car cet "homo deus" sera Dieu. Il serait éternel.

Ce sera le triomphe des milliardaires de la Silicone Valley.

Du moins Mr Yuval Nohah Hahari le croit. Quelqu'un a écrit : "c'est un livre brillant, mais creux." Mais c'est un bestseller mondial vendu à des millions d'exemplaires.

Je préfère quand même un être humain capable d'aimer, de sentir les fragrances des fleurs, de s'émerveiller devant un visage, la beauté d'un paysage ou le chant d'un oiseau etc.

Et toi ? Préfères-tu être une machine manipulée par des big data ou vivre ta vie en te battant pour une vraie liberté qui te rend heureux et qui sème le bonheur autour de toi ?

 


1 Le big data, littéralement « grosses données », ou mégadonnées, parfois appelées données massives, désignent des ensembles de données qui deviennent tellement volumineux qu'ils en deviennent difficiles à travailler avec des outils classiques de gestion de base de données ou de gestion de l'information.

2 Yuval Noah Harari, "Homo deus", éd. Albin Michel, p 10 ss.

Messes - Lampes - Revue Les Annales d'Issoudun

TARIFS 2020 de la FRATERNITÉ Notre-Dame du Sacré-Cœur (Issoudun).

TARIFS     HORAIRES

Localisation


Nos coordonnées

  • 38 place du Sacré-Cœur
    BP 154
    36105 ISSOUDUN CEDEX
  • Téléphone : +33 (0)2 54 03 19 16
  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Top