Greta Thunberg : petit colibri qui milite pour le climat

07 février 2019

Chère Greta,
tu m'as beaucoup touché lorsque je t'ai vue à Davos enchainant tes discours à la COP24.

Calme et sereine, mais très déterminée, tu réclames une vraie mobilisation pour le respect de l'accord de Paris sur le climat.
Tes mots frappent par leur vérité : "Certains disent que je devrais plutôt être à l'école, mais pourquoi étudier pour un futur qui n'existera peut-être pas. Quand personne n'essaye de sauver ce futur ?".
Je comprends ta détermination, car ton pays, la Suède, n'est pas en retard en matière d'environnement. L'été dernier, nous nous en souvenons, ton pays a connu des feux de forêt sans précédents.

Greta ne mange plus de viande.
Tu as réussi à convaincre tes parents d'installer des panneaux solaires et de cultiver un potager. Lorsqu'on te demande ce que tu penses de la COP24, tu ne mâches pas tes mots. "C'est beaucoup de parlotte mais il ne se passe rien. Ça fait 24 ans et ça ne mène nulle part. Il faut qu'on se fâche, qu'on demande des comptes aux générations plus âgées pour le désordre qu'ils nous laissent et dans lequel ils s'attendent qu'on vive".
Tous les vendredis, tu sèches les cours pour aller manifester devant le parlement de Stockholm et réclamer aux députés une action plus forte envers le climat. Dans une vidéo du 13 décembre sur les réseaux sociaux, tu invites les autres à faire de même : "Où que vous soyez, qui que vous soyez, on a besoin de vous maintenant. S'il vous plait faites la grève du climat avec nous. Mettez-vous devant votre parlement ou votre représentation locale, même si c'est un court instant, pour leur dire qu'on veut de l'action pour le climat".

« Vous êtes à court d’excuses et nous sommes à court de temps »
Ton appel à déserter les écoles a été entendu dans de nombreux pays, comme en Suède, en Australie, au Japon, en Belgique et ailleurs…
Tu dis : "On n'est jamais trop petit pour faire une différence".

Tu me fais penser à la légende amérindienne du colibri :
Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! "
Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."

Et toi, est-ce que tu fais ta part ?

Messes - Lampes - Revue Les Annales d'Issoudun

TARIFS 2020 de la FRATERNITÉ Notre-Dame du Sacré-Cœur (Issoudun).

TARIFS     HORAIRES

Localisation


Nos coordonnées

  • 38 place du Sacré-Cœur
    BP 154
    36105 ISSOUDUN CEDEX
  • Téléphone : +33 (0)2 54 03 19 16
  • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Top